Cure : dans quel cas peut-on avoir recours au thermalisme ?

Les maladies deviennent multiples et les remèdes médicamenteux commencent à être évités, compte tenu de leurs probables effets secondaires. Le recours au thermalisme devient une tendance depuis ces cinq dernières années. En croissance depuis 2010, la cure thermale est un ensemble de traitements à l’eau thermale, de boue et de kinésithérapie. L’efficacité du thermalisme fait débat auprès des médecins et des patients. Aujourd’hui, il y a très peu d’études à ce sujet, mais des essais ont vu le jour. Les résultats sont prometteurs. D’ailleurs, des stations sont créées. Mais quand doit-on choisir de se fier au thermalisme?

Guérison des troubles d’anxiétés généralisées et de l’obésité

L’anxiété et l’obésité vont souvent de pair. L’anxiété n’est autre que le fait de se faire du souci généralement sans raison, mais qui entraîne une gêne et fait souffrir le sujet. Pour se soulager, certaines personnes se plongent dans la nourriture. Heureusement,  le thermalisme agit comme antidépresseur grâce à son support psychologique. Une étude a été réalisée suivant un essai de cure thermale contre un antidépresseur. Il est prouvé que le thermalisme est meilleur que la paroxétine sur un essai de huit semaines. Il a réduit l’anxiété de 50%, contre 28% d’action de la paroxétine. Quant à l’obésité, le thermalisme agit comme un régime diététique pour perdre plus de 5kg en quelques semaines.

Problèmes rhumatologiques

Le rhumatisme est l’une des maladies qui gêne le corps. Depuis 2007, l’AFRETH a reconnu le thermalisme comme traitement adapté aux polyarthrites rhumatoïdes. Ce secteur est la source d’offre de plusieurs stations thermales. En particulier, l’arthrose du genou est le plus traité en cure dite thermarthrose. Cette nouvelle cure réduit au maximum les douleurs liées à la maladie et favorise une augmentation des capacités fonctionnelles. Le patient peut retrouver tout l’usage de ses membres inférieurs. Beaucoup de personnes sont témoins de cette amélioration, comme l’affirment les curistes après 3 à 9 mois de cure.

Maladies métaboliques, dermatologiques, cardiaques

La ligue Européenne contre le rhumatisme préconise également le thermalisme pour le traitement des fibromyalgies. Par exemple, les douleurs tendinopathiques sont atténuables et guérissables par l’eau thermale, dès le 6ème mois de cure. Pour le cas des insuffisances veineuses, la station Therms & Veine affirme l’efficacité du thermalisme sur les veines. En dermatologie et cadre respiratoire, le thermalisme apporte des bénéfices. Malgré le peu d’études réalisées, les résultats obtenus contre les bronchites et le psoriasis, par l’effet du thermalisme, sont très prometteurs.

Bain thermal japonais : qu’est-ce que le onsen ?
Hammam, gommage, savon noir et enveloppement : zoom sur le rituel oriental